contacter l'économe
   

L'économe

économiser de l'argent
     
A faire soi-même: 
gagner de l'argent

le guide de l'argent

Blog argent

Gagner sur internet








Faire sa teinture pour laine

 

 
 
 
 
     
   

     
         
         
                           

         

   
       




 

                     
Puisque l’on vend de la laine teinte de toute marque ou grosseur et dans des matières variées vous allez peut-être vous demander si la teindre soi-même n'est pas une opération qui risque de gaspiller inutilement votre précieux temps ? Certes. Mais le plaisir de choisir les matières (faire ses mélanges parfois), ses teintes, puis de découvrir le geste du filage (qui demande du temps, de l’apprentissage et de l’attention) nous permet de donner libre court à notre esprit de découverte et de poursuivre les gestes ancestraux de nos arrière-grands-parents. Retrouver ses racines, entretenir le patrimoine culturel et prendre le temps de découvrir des sensations que l’on ne soupçonnait pas.

Vous allez me dire… que  l'on n'est pas vraiment gagnant au vu des investissement nécessaire et l'on risque de dépenser plus d'argent qu'avec une laine déjà colorée. Certes, acheter un fuseau et de la laine à filer (car tout le monde n’a pas un mouton à portée de main) est un investissement : mais des kits (fuseau, laine et explications, voire même de la teinture) sont disponibles pour tenter l’expérience et à des prix abordables. Par ailleurs si l'on considère ceci comme une activité créative et récréative au final le cout horaire est nettement interessant (comparez avec le prix d'une place de cinéma par exemple !)
   
  
 
 

Il existe trois types de teinture de la laine

- Teinture alimentaire : à l’aide de colorants de base.
Pratique, économique : idéal pour un atelier avec les enfants.
- Teinture végétale : Technique de teinture végétale : écorces ou feuilles/fleurs de plantes, lichens, champignons… A réserver aux passionnées du naturel. On peut ainsi récolter une partie des plantes de sa région et faire des essais sans trop acheter de produits. Une bonne raison pour redécouvrir les plantes qui nous entourent.
- Teinture chimique : Technique de teinture qui n’est ni végétale, ni alimentaire : peinture sur soie, avec des pigments, réactive etc…Dans ce cas, il convient d’acheter des produits spécifiques pour le textile ou la laine.

A vous de choisir la méthode de teinture qui vous convient le mieux. Toutefois pour débuter ou juste tester sur des pelotes du commerce, je vous recommanderais la teinture alimentaire car simple et sans danger pour les enfants ! C’est aussi la méthode la plus économique pour débuter et s’amuser. Les deux autres techniques étant à réserver aux adultes et il vous faudra prévoir un matériel spécifique pour la teinture (les casseroles et autres ustensiles ne pourront plus servir que pour la teinture). De même, il conviendra de se renseigner au préalable sur la technique et les recettes pour mordre la laine et choisir ses colorants. Quelques basiques sont à connaître avant de se lancer. Un peu de lecture et de documentation sont donc à prévoir ainsi qu’une tenue adaptée pour teindre en toute sécurité : gants en caoutchouc, tablier (plastifié). Prévoyez de l’espace et si vous faites cela à l’intérieur, pensez à aérer et à couvrir le sol pour éviter d’éventuelles gouttes de teinture sur la moquette ou le parquet.
 

Teindre sa laine à la maison : méthodes à froid

Un essai teinture simple et économique !

Méthode à froid : avec du vinaigre blanc
Il existe des méthodes peu compliquées et accessibles à tous (sans produit chimique et sans avoir besoin de matériel particulier) avec du vinaigre, de l’eau, des colorants alimentaires et un peu de temps. Vous pouvez appliquer cette méthode sur de la laine filée ou déjà en pelote ou écheveau. Choisissez de teindre une laine de coloris naturel voire blanc afin de ne pas altérer le résultat de votre teinte sauf si vous recherchez un effet aléatoire.
- Laine : Teinture colorants alimentaires et vinaigre

La teinture au thé 
- Teindre un textile avec du thé
Pour la laine, il n’est pas forcé de “mordancer” car le tanin du thé suffit à teinter les fibres et donner un aspect plus ancien aux laines et tissus.
 

Teindre sa laine à la maison : méthodes à chaud

Le mordage ou l’emploi de “mordants” est nécessaire pour permettre aux couleurs de se fixer après avoir permis aux actifs de supprimer la couche d’apprêt (pour fixer la laine si vous avez des pelotes du commerce ou de suint naturel pour les laines filées d’après de la laine cardée).

Méthode à chaud : par mordage (avec alun et tartre)
Pour en savoir plus sur la teinture de laine maison : voici des articles qui vous résument les points à savoir.
- Le choix du matériel,  conseils et méthode complète
 
Méthode à chaud : par “mordage” (avec du sulfate d’aluminium et/ou potassium)
Cela va vous paraître étrange mais la teinte de laine (coton ou lin) se fait par colorants alimentaires, végétaux ou par des végétaux eux-mêmes : dont ici la pelure d’oignon (pour des coloris allant du jaune au orangé).
- Teinture végétale à la pelure d’oignon (teinte jaune-orangé)

Il convient évidemment dans les choix de teinte “à chaud” et par mordage de prendre des précautions d’emploi (mettre des gants et un tablier, aérer la pièce)
D'autres astuces pour économiser